À la découverte de quelques sites intéressants en Bolivie

La Bolivie est une vaste contrée d’Amérique du Sud qui s’étend sur 1 098 581km². Elle partage ses frontières avec le Paraguay, l’Argentine, le Chili, le Pérou et le Brésil.

Elle est très riche en métaux tels que l’argent, le lithium ou l’étain. Les principales activités du pays sont la pêche, la sylviculture et l’artisanat. Son territoire faisait partie de l’Empire inca avant l’arrivée des conquistadors. De ce fait, on y trouve plusieurs vestiges qui témoignent du passé prestigieux du peuple inca. Par exemple, le site archéologique de Samaitapa est une destination qui mérite un intérêt particulier. C’était un centre administratif et cérémoniel qui fait partie du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1998. Il est surtout réputé en raison de l’imposante pierre plate dominant le site. C’est un lieu exceptionnel qui regorge d’histoire. Il fut habité par les peuples mojocoya (d’origine amazonienne) avant d’être repris par les Incas. Le fort de Samaitapa est divisé en 2 parties bien distinctes, une énorme roche sculptée et une série de bâtiments qui est situé plus au sud.

Visite incomparable du célèbre site de Tihuanaco

La visite du site archéologique de Tiwanaku ou Tihuanaco est une expérience qui promet une aventure inoubliable lors d’un voyage en Bolivie. Se trouvant à 3 850 m d’altitude, il était le centre de la civilisation Tiwanaku, sur l’Altiplano andin. Celle-ci vivait d’agriculture, de pêche et d’élevage. Les nouvelles techniques de construction de routes et de bâtiments étaient à l’origine de son développement. Le temple d’Akapana est le plus imposant des édifices du site. C’est une pyramide qui comporte 7 plates-formes qui mesurent à peu près 18 m de haut.

L’un des éléments le plus spectaculaires du site est la porte du Soleil. Cette dernière a été sculptée à partir d’un seul bloc de pierre qui pèse environ 10 t. non loin de là, on peut aussi visiter le Musée régional de la culture tiwanacote pour admirer une vaste collection d’objets, dont des pierreries et des céramiques.

Le site archéologique d’Incallajta, un vestige qui vaut le détour

Un détour au site archéologique d’Incallajta s’impose pour achever la découverte des vestiges précolombiens pour un circuit Bolivie. C’était une cité construite par le 10empereur, Tupac Inca Yupanqui. Elle faisait office de centre politique, administratif et forteresse militaire. Celui-ci se trouvait alors dans le Collasuyo qui est l’une des 4 régions de l’Empire inca. Incallajta couvrait une superficie de 67 ha. Il comprenait nombreuses places qui sont définies par des arches en pierres et des murailles. Pour son édification, les Incas utilisaient de la pierre et du bois ainsi que d’un revêtement en argile. Le principal édifice s’appelle Kallanka et sa dimension était de 25 sur 78 m. Il parait que le site servait aussi d’observatoire astronomique qui permettait de connaitre les changements de saison. Le rôle de la construction était avant tout d’ordre militaire. En effet, celle-ci était destinée à empêcher l’invasion des Chiriguanos qui sont les descendants des Guaranis.